Services aux entreprises-municipalités

Sensibilisez vos employés à la conservation des corridors boisés

Nature-Action Québec offrira, au cours des prochains mois, un diner conférence aux entreprises de la région intéressées à sensibiliser leurs employés à l’importance de sauvegarder les corridors boisés.

2- Écocentres : implantation, gestion et optimisation

Un écocentre constitue une excellente option pour une ville ou une MRC pour détourner les matières de l’enfouissement et favoriser le recyclage et la valorisation. Nature-Action Québec a accompagné plusieurs organismes municipaux dans la mise sur pied ou l’optimisation des opérations de leurs écocentres et gère les activités de plusieurs d’entre eux depuis leur ouverture. Que ce soit pour l’encadrement des ressources humaines, la santé et sécurité, les procédures opérationnelles, la gestion des équipements, le traitement des données citoyennes ou le dimensionnement d’écocentre, l’expérience et l’expertise de NAQ en fait un partenaire de référence dans la planification, la gestion et l’optimisation des activités d’écocentre.

1- Matières organiques : implantation et optimisation de la collecte

La clé de la réussite de l’implantation de la collecte des matières organiques réside dans une excellente communication auprès des citoyens. Divers moyens peuvent être mis en œuvre pour informer et accompagner les citoyens afin de favoriser leur adhésion à cette nouvelle collecte qui peut susciter des craintes. En bout de ligne, une implantation réussie se traduit par la participation des citoyens. Fort de son expérience auprès de multiples municipalités et MRC, Nature-Action Québec peut vous accompagner dans la planification et le déploiement de l’implantation de la collecte des matières organiques sur votre territoire.

Escouade blanche

Combustion interne, pollution externe
Les émissions de polluants dans le ciel de nos villes représentent une menace réelle tant pour l’environnement que la santé publique, en plus d’entraîner des coûts économiques non négligeables. Et l’hiver, deux facteurs contribuent à aggraver la situation : la marche au ralenti des véhicules automobiles et le chauffage au bois des résidences.

Pages