Milieux naturels : la Ville de Boucherville fait l’acquisition de 26,6 hectares supplémentaires à des fins de protection de notre patrimoine naturel

Boucherville, le 5 juin 2019 – Dans le cadre de la Journée mondiale de l'environnement, la Ville de Boucherville a fait l’annonce de l’achat d’une propriété privée située sur le chemin de Touraine, une initiative qui s’inscrit dans le cadre de sa stratégie d’acquisition de milieux naturels sur son territoire annoncée en 2017, et dont l’objectif est d’accroître de 20 % la superficie des milieux naturels détenus à des fins de conservation par la Ville de Boucherville et Nature-Action Québec d’ici 2022.

Ce projet d’acquisition a été rendu possible grâce à une entente conclue entre Nature-Action Québec (NAQ) et Conservation de la nature Canada (CNC), dans le cadre du projet Ensemble pour la nature (PEPN), convenu entre le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) et CNC, qui vise l’établissement de partenariats financiers afin d’assurer la conservation et la protection de milieux naturels en terres privées au Québec; et d’autre part, grâce à la Fondation de la faune du Québec, qui soutient les initiatives favorisant la conservation de la faune et de ses habitats.

Cette initiative totalise un investissement de 216 380 $. De cette somme, un montant de 77 000 $ a été versé par Nature-Action Québec à partir du PEPN, 28 500 $ a été octroyé par la Fondation de la faune du Québec par l’entremise de son programme « Protéger les habitats fauniques » et du Fonds des municipalités pour la biodiversité, et 111 173 $ a été payé par la Ville de Boucherville.

« La Ville de Boucherville déploie de nombreux efforts pour mettre sur pied des initiatives concrètes pour l’environnement, dont plusieurs visent la protection de notre riche patrimoine naturel qui constitue un enjeu primordial pour le conseil municipal. C’est avec beaucoup de fierté que le conseil municipal se joint à moi pour annoncer l’acquisition de 26,6 hectares supplémentaires de milieux naturels sur notre territoire. Nous pensons que ce terrain possède toutes les caractéristiques pour obtenir le statut de réserve naturelle, un processus de désignation qui est sous la responsabilité du gouvernement du Québec », de mentionner M. Jean Martel, maire de Boucherville.

« Cette acquisition constitue un gain important pour la protection des milieux naturels dans le sud du Québec et, particulièrement, pour la protection de l’habitat de la rainette faux-grillon de l’Ouest. Nature-Action Québec tient à féliciter la Ville de Boucherville pour son engagement dans la protection de ce milieu naturel riche en biodiversité. Nous sommes très fiers d’avoir accompagné la Ville dans le cadre de ce projet », souligne Pascal Bigras, directeur général de Nature-Action Québec.

Selon le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Benoit Charette, « l’acquisition d’un terrain privé pour assurer la protection de la diversité biologique qu’il abrite constitue un geste significatif de générosité et de solidarité envers les générations actuelles et futures. Le gouvernement du Québec est fier de participer, par son soutien au programme Ensemble pour la nature, à cette acquisition. Merci à tous les partenaires qui l’ont rendue possible ».

Félicitations à la Ville de Boucherville et à Nature-Action Québec pour cette acquisition qui s’inscrit dans un effort collectif de préserver des milieux naturels d’importance au profit de la biodiversité. Conservation de la nature Canada est heureux d’y contribuer par l’entremise du projet Ensemble pour la nature du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques », indique Hubert pelletier, directeur de la conservation à Conservation de la nature Canada au Québec.

« La Fondation de la faune du Québec est heureuse d’avoir contribué à ce projet d’acquisition qui permet d’accroître la superficie de milieux naturels protégés en milieu urbain, entre autres grâce au Fonds des municipalités pour la biodiversité. Ce fonds a justement été créé pour aider les municipalités à investir dans les milieux naturels de leurs territoires afin qu’elles puissent, elles aussi, contribuer aux grands défis environnementaux auxquels nous faisons face », mentionne André Martin, président-directeur général de la Fondation de la faune du Québec.

Cet investissement permet d’agrandir les aires gérées à des fins de conservation du boisé Pierre-Dansereau qui comprend à ce jour, 169 hectares dont 104 hectares sont protégés à perpétuité sous un statut de réserve naturelle reconnue. Ce boisé joue un rôle crucial dans le maintien du capital naturel de la grande région montréalaise et constitue un refuge important pour les espèces floristiques de même que les espèces fauniques résidentes et migratrices, dont plusieurs espèces en situation précaire. Le boisé Pierre-Dansereau constitue l’une des dernières étendues boisées d’importance sur la Rive-Sud de Montréal et est reconnu pour abriter une métapopulation de rainettes faux-grillon de l’Ouest, une espèce désignée vulnérable au Québec et menacée au Canada.

-30-

Source :

Marie-Claude Savard
Conseillère en communication et en relations publiques
Direction des communications et des relations publiques
Ville de Boucherville
450 449-8100, poste 8916

Louis-Julien Dufresne
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
418 521-3911

Pour information :

Romy Bazo
Chef du service d’acquisition, gestion et mise en valeur des milieux naturels
Nature-Action Québec
Romy.bazo [at] nature-action.qc.ca
450-536-0422 poste 401

Relations avec les médias
Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
418 521-3991