Un don de 5 500 $ pour la conservation du bois du Fer-à-Cheval

La Fondation des Cowboys Fringants et la Caisse Desjardins de Beloeil-Mont-Saint-Hilaire, des partenaires précieux pour Nature-Action Québec.

Beloeil ― 9 octobre 2013 - Nature-Action Québec (NAQ) souhaite remercier les deux organisations pour leurs dons de 5 500 $ qui permettra de conserver et de mettre en valeur le bois du Fer-à-Cheval, situé dans le Corridor forestier du Mont-Saint-Bruno. Ce montant a été recueilli lors du spectacle des Cowboys Fringants au Festival d’été de la Vallée-du-Richelieu.

Un chèque de 5 500 $ a été remis à NAQ par Jacques Rémy, directeur général de la Caisse Desjardins de Beloeil-Mont-Saint-Hilaire et par Jérôme Dupras, président de la Fondation des Cowboys Fringants au moment de la conférence La Ceinture et Trame Verte et Bleue du Grand Montréal (CTVB), des pistes d’action pour la communauté, le 11 septembre dernier.

Ce montant permettra à Nature-Action Québec de rencontrer les  propriétaires privés du bois du Fer-à-Cheval et de les accompagner dans la pratique d’aménagements forestiers et fauniques durables. De plus, des ateliers aux thèmes forestiers et fauniques seront offerts aux propriétaires et des rencontres auront lieu avec des municipalités et des MRC pour développer des projets de conservation et de mise en valeur du territoire. 

« Nature-Action Québec croit que les propriétaires privés sont les meilleurs gardiens de la biodiversité présente sur leurs terres. En ce sens, avec la contribution financière des deux donateurs, l’équipe du Corridor forestier du Mont-Saint-Bruno pourra réaliser des démarches pour informer les propriétaires de lots boisés sur les mesures de conservation volontaire telles que la réserve naturelle, la servitude de conservation et le don écologique » affirme Karine Lehoux, chargée du projet de Corridor forestier du Mont-Saint-Bruno à NAQ.

Le bois du Fer-à-Cheval est situé sur le territoire des villes de  Calixa-Lavallée, Saint-Amable, Saint-Marc-sur-Richelieu, Saint-Mathieu-de-Beloeil, Sainte-Julie, Varennes et Verchères. Ce boisé constitue un des plus importants massifs forestiers du Corridor du Mont-Saint-Bruno et de la couronne sud de Montréal. Selon une récente étude de l’Université McGill sur les réseaux écologiques, le Bois du Fer-à-Cheval, avec ses 6 362 hectares, est d’une importance primordiale pour le maintien de la biodiversité en Montérégie, aujourd’hui et pour les cinquante prochaines années.

Le bois du Fer-à-Cheval sert d’habitats pour les espèces du sud du Québec ainsi que de halte migratoire pour plusieurs espèces nordiques. La connexion entre ce boisé et les Montérégiennes favorise l’établissement d’une grande concentration d’amphibiens, de reptiles, de mammifères et d’oiseaux (résidents et migrateurs). 

«Le bois du Fer-à-Cheval est une zone névralgique et vitale pour la sauvegarde de la biodiversité de la Ceinture et Trame Verte et Bleue de Montréal. C’est pourquoi notre fondation est très fière de s’associer avec la Caisse Desjardins de Beloeil-Mont-Saint-Hilaire et Nature-Action Québec pour préserver ce territoire » précise Jérôme Dupras, président de la Fondation des Cowboys Fringants, bassiste du groupe et aussi candidat au doctorat au département de géographie de l’Université de Montréal.

«Nous sommes très fiers de pouvoir contribuer à la conservation des milieux naturels en Montérégie. Un des souhaits de Desjardins est de contribuer à l’avancement de la société et c’est pourquoi nous sommes heureux de pouvoir collaborer, avec la Fondation des Cowboys Fringants, à ce projet » explique Jacques Rémy, directeur général de la Caisse Desjardins de Beloeil-Mont-Saint-Hilaire.

Nicolas.chaput [at] nature-action.qc.ca (Nicolas Chaput), Nature-Action Québec
450 536-0422, poste 412