Deux réserves naturelles à Sainte-Julie

Beloeil, le 4 mai 2015 –Nature-Action Québec (NAQ) est heureuse d’annoncer la création de deux réserves naturelles en milieu privé sur le territoire de la Ville de Sainte-Julie, au sein du Corridor forestier du Mont-Saint-Bruno. La réserve naturelle en milieu privé permet de reconnaître l’engagement d’un propriétaire à protéger les caractéristiques naturelles de sa propriété. Cette reconnaissance du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) constitue une garantie de conservation en vertu de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel. 

Limitrophe au Parc national du Mont-Saint-Bruno, la première réserve naturelle du Mont-Saint-Bruno de 7,96 ha vient bonifier la protection du massif forestier du même nom. Le mont Saint-Bruno constitue un milieu naturel d’importance dans l’effort collectif de conservation du patrimoine naturel du Québec. Il a été identifié dans plusieurs plans et projets d’envergures comme massif forestier ayant une valeur écologique indéniable. Aussi, à travers ses habitats variés, la réserve naturelle du Mont-Saint-Bruno abrite une biodiversité abondante. Elle assure également une zone tampon et consolide un corridor forestier pour les espèces habitant le parc national du Mont-Saint-Bruno et le parc de conservation de la Ville de Sainte-Julie.

NAQ souhaite étendre ses activités de conservation sur le pourtour du mont Saint-Bruno.  D’ailleurs, nous sommes présentement en démarches pour la protection de 4 hectares supplémentaires explique Mme Romy Bazo!

La deuxième réserve naturelle est quant à elle située en terre privée dans le Bois du Fer-à-Cheval (Bois de Verchères). La propriétaire, Mme Diane Nadeau, a choisi de protéger légalement sa terre boisée pour une durée de 25 ans et ainsi, créer la réserve naturelle Namasté

« Pour moi, c’est une simple question d’équilibre, ce geste me permet d’agir positivement en faveur de la nature et cela en retour des multiples bienfaits qu’elle me procure au quotidien », explique Mme Diane Nadeau.

En vertu de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel, Mme Nadeau et NAQ ont créé une aire protégée sur leurs propriétés, et ce, tout en demeurant propriétaire et en conservant plusieurs usages qui ne mettent pas en péril les attraits naturels des propriétés. « La création de ces deux réserves naturelles a permis d’accroître de 19,8 hectares la superficie en aire protégée sur le territoire de la ville de Sainte-Julie, soit une augmentation de 150 %. La Ville de Sainte-Julie est fière de la contribution que ses citoyens apportent à la préservation de notre capital naturel régional», conclut Mme Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie.

 
-30-

Sources :

Karine Lehoux et Anne-Marie Robichaud
Chargées de projets
Nature-Action Québec
Téléphone : 450-536-0422 
karine.lehoux [at] nature-action.qc.ca
anne-marie.robichaud [at] nature-action.qc.ca