Chasse sur les propriétés de Nature-Action Québec (NAQ)

Nature-Action Québec (NAQ) offre l’opportunité à des chasseurs du cerf de Virginie de pratiquer leur activité sur quatre de ses propriétés situées dans la Réserve naturelle du Bois–de-Brossard, la Réserve naturelle du Mont-Rougemont, la Réserve naturelle du Mont-Yamaska et la Réserve naturelle de la Montagne-de-RigaudLa chasse sur toutes les autres propriétés de NAQ demeure formellement interdite.

Une importante démarche de recherche et de réflexion a été menée afin d’évaluer la pertinence et la faisabilité d’ouvrir ces trois secteurs à la pratique de la chasse. Six principaux critères décisionnels  ont été considérés par Nature-Action Québec dans le cadre de cette analyse (voir ci-dessous). Tous ces critères ont été évalués en regard des particularités propres à chacun de ces secteurs, ainsi qu’à l’aide des informations recueillies auprès du Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs et de plusieurs chasseurs d’expérience. NAQ se réserve le droit de réévaluer annuellement l’ouverture de la chasse sur ses propriétés en fonction de l’acquisition de nouvelles données et de la mise à jour des données existantes. 

Principaux critères décisionnels évalués par Nature-Action Québec :

  • Respect des lois en vigueur dans la municipalité 
  • Compatibilité avec les objectifs de conservation de la propriété
  • Fréquentation du site en regard de la sécurité des usagers
  • Utilisation historique du territoire pour la chasse 
  • Populations de cerfs de Virginie (densité, répartition, état de santé)
  • Présence d’accidents routiers impliquant des cerfs de Virginie à proximité

Dans tous les cas, un bail de chasse devra être conclu entre Nature-Action Québec et chaque chasseur autorisé à chasser dans les secteurs désignés. Le bail de chasse prévoit les éléments généraux suivants :

  • Détenir une assurance responsabilité civile couvrant tous les dommages pouvant survenir durant le contrat de location, notamment par le biais de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs, et fournir une preuve d’adhésion lors de la signature du bail;
  • Adhérer et participer à la patrouille de surveillance de Nature-Action Québec et informer l’organisme de ses observations et de son succès de chasse (récolte de gibier) sur la propriété de Nature-Action Québec;
  • Ne pas couper la végétation afin d’y aménager une ligne de tir;
  • Les miradors ou les caches de chasse devront être aménagés à l'intérieur du secteur de chasse attribué. Ils devront être amovibles et ne pas endommager le milieu naturel. Les aménagements  devront également être approuvés par un membre du personnel de Nature-Action Québec avant d'être utilisés.
  • À la fin de la période de chasse, le locataire devra enlever à ses frais les ouvrages qu’il a aménagés conformément au bail (ex : enlèvement de miradors, caches, matériel d’appâtage, etc.);    
  • Avoir signé le bail, payé tout montant dû, et fourni les pièces justificatives nécessaires  avant le début des périodes de chasse autorisées par le ministère de la Faune, de la Forêt et des Parcs.
  • Advenant le non-respect des clauses du bail de chasse signé, de même que toutes les lois et règlements régissant la pratique de la chasse, la protection de l’environnement, ainsi que les règles élémentaires de sécurité, Nature-Action Québec pourra annuler ledit bail.

Si vous êtes un chasseur soucieux de l’environnement et que vous désirez relever le défi et collaborer à la conservation des milieux naturels, nous voulons avoir de vos nouvelles!  

Pour toute question ou pour manifester votre intérêt à pratiquer la chasse dans les secteurs disponibles, veuillez communiquez avec Alexandrine Larson-Dupuis à l'adresse suivante: alexandrine.larson-dupuis [at] nature-action.qc.ca.