Enrayer l’herbe à poux sur son terrain… une question de santé!

L’herbe à poux ne provoque aucune réaction cutanée. Par contre, selon l’Association pulmonaire du Québec, elle cause de l’inconfort à 17,5 % de la population. Une personne sur six pourrait souffrir du rhume des foins (rhinite allergique) à cause du pollen de l’herbe à poux.

L’herbe à poux (Ambrosia artemisiifolia) est une plante annuelle envahissante présente dans plusieurs régions du Québec, particulièrement dans la plaine du Saint-Laurent.

Premièrement… reconnaître l’herbe à poux
L’herbe à poux se retrouve sur des sols pauvres, compactés ou perturbés, où les conditions de croissance sont difficiles pour d’autres plantes. Elle peut donc pousser en bordure de terrains résidentiels et de terre-pleins, sur des terrains vacants ou en bordure des routes principalement sur les parcelles dénudées où le sol est compacté et est resté à nue.

D’une hauteur moyenne de 5 à 100 cm, les feuilles sont minces et découpées d’un vert uniforme sur les deux faces et ressemblent aux feuilles de carotte. La tige est poilue de teinte verte avec peu de racines.

Herbe à pouxHerbe à puce *

Photos : Suzanne Bachand

* Il est important de ne pas manipuler l’herbe à la puce sans le port de gants. Elle
provoque de vives démangeaisons chez plusieurs personnes qui la touchent.

Deuxièmement… enrayer l’herbe à poux
Afin d’améliorer la santé respiratoire des personnes allergiques, l’herbe à poux doit être éliminée AVANT que le pollen ne soit libéré, soit avant la saison pollinique de l’herbe à poux qui s’étend de la mi-juillet à la fin septembre.

L’arrachage et la tonte peuvent s’avérer efficaces à court terme, mais si on veut régler la situation  il faut favoriser l’implantation d’un couvert végétal compétitif suite à l’arrachage et éviter de laisser un sol dénudé, soit en faisant de l’ensemencement ou en introduisant de nouvelles plantations.

Troisièmement… répéter et prévenir
Répétez l’arrachage, la tonte ou la fauche avant la fin du mois d’août pour éliminer les nouvelles fleurs produites depuis la fin du mois de juillet et s’assurer qu’il n’y a plus de parcelles de sol laissées à nue. Pour prévenir la pousse de l’herbe à poux, améliorez les conditions de croissance du sol par l’aération et/ou l’introduction de compost puis implantez un couvert végétal compétitif, ou encore recouvrez le sol d’un paillis de copeaux de bois.

Pour d'autres sujets sur l'entretien écologique de la pelouse »